20 février 2007

Tout est difficile



Tout est difficile dans la nouvelle histoire de pirates. Le cadre, les objets, les couleurs sont difficiles. Les objets, surtout, tous les objets que je dois dessiner sont inconnus. Je sais, par exemple, ce qu’on mangeait au XVIIIe, mais comment étaient préparés les plats ? Je veux dire, quel aspect ils avaient vraiment ? Et les assiettes, et les verres, les coupes, les carafes, les nappes ? Les chaises, les table, les ornements ?

C’est la première fois que je me retrouve à travailler sur un sujet dont je n’ai pas une connaissance personnelle et directe. C’est très difficile, mais j’imagine que les autres dessinateurs, habitués à faire des recherches et des études de décor, rigolent bien en lisant mes lamentations.
Mais moi, les études de décor, je ne les supporte pas.











Et puis il y a la question des actions, des mouvements, des voiles, des positions des marins et de la complexité des haubans et la forme des vagues dans l’océan et la couleur du ciel, du ciel serein, du ciel nuageux… OK. J’aurais dû faire plus d’études. Dernièrement je me suis un peu laissé aller. Je dois me remettre à faire du vrai dessin, à étudier les lumières, les couleurs.

Dessiner, étudier. Encore, et encore.


2 Comments:

Blogger volume ha scritto:

c'est magnifique !!!

20/2/07 2:00 PM  
Anonymous Marly ha scritto:

Thanks for writing this.

12/11/08 8:13 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home