28 septembre 2006

Des pirates ?!?

Des pirates.

Ils sont arrivés sous forme de fièvre tropicale.

Sans doute parce que je dessinais sous le soleil et que je me faisais cuire la cervelle.

J’en ai fait une chiourme. En voilà une dizaine.


Ces pirates ont été faits comme une étude pour un travail que vous trouverez à la fin de cette note.

Ce sont des versions écartées, en fait.

Ce sont aussi les premières planches que j’ai faites, celles qui ont déclenché la fièvre tropicale.

Deux mots concernant la technique.

Le moyen principal que j’utilise est l’aquarelle, mais dans certains dessins, j’ai joué avec des crayons de couleur pour ajouter des détails ou de la trame sur les vêtements. C’est peu de choses, mais pour moi qui n’ai pas utilisé autre chose que l’aquarelle pure depuis près de 3 ans, ça a été une fête anarchique.

Dans d’autres dessins, comme celui du pirate debout, j’ai même (Anathème !!) utilisé le blanc.

Comme c’est reposant, le blanc ! Je ne m’en souvenais plus, avec ma manie de l’aquarelle où rien ne peut être repris et où les lumières doivent être pensées dès le départ.

À propos d’interdictions personnelles et de règles absurdes ; j’ai peint une première couche avec ces matières interdites (pour moi, naturellement, ANATHÈME !) que sont les acryliques liquides Magic Color, pour avoir une base colorée sur laquelle passer l’aquarelle.

Cela permet d’avoir une cohérence de lumières et de tons qui puisse être efficace.

Les acryliques liquides, à la différence de l’aquarelle qui est toujours prête à s’autodétruire, deviennent imperméables une fois séchés.

Cela signifie que l’on peut revenir dessus, avec d’autres couches de couleurs, sans abîmer la peinture. Chose (presque) impossible à faire (pour moi) avec l’aquarelle.

Avec un crayon pour verre Glasochrom (un crayon blanc), j’ai ajouté l’écume de mer.

Mais très peu, parce que ça me fait peur d’utiliser le crayon.

Ceux-ci, c’étaient des études ou des étapes de parcours.

Je ne voudrais pas faire le malin, mais simplement donner l’idée de ce que je veux dire quand je parle de “fièvre tropicale” : tous ces dessins ont été faits entre le samedi 10 heures et le dimanche 17 heures.

Et pour terminer, voici la planche officielle choisie pour l’affiche du festival « Lucca Comics 2006 »

4 Comments:

Anonymous Toinou ha scritto:

Une belle leçon d'aquarelle... et pas que, donc ! J'aime beaucoup ces pirates, mais moins la planche choisie pour le festival... Qui reste une très belle composition, mais je ne sais pas, je lui trouve moins de charme; que les trois planches avec la barque par exemple. En tout cas, merci pour les yeux !

28/9/06 1:17 PM  
Anonymous presquejamais ha scritto:

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

28/9/06 6:53 PM  
Anonymous mel ha scritto:

décidemment ces pirates sont vraiments fantastiques!!!
j'aurai jamais pensé utiliser de l'encre de couleurs avec au dessus de l'aquarelle et ca se révèle en soi être une très bonne idée :)
en tout cas bravo pour toutes ces aquarelles!!
je suis une grande amoureuse des dessins à l'aquarelle, ici je suis servie !!!
très bonne continuation!

30/9/06 2:09 PM  
Blogger Gipi ha scritto:

Toinou:
Je suis d'accord avec toi. Moi aussi je préférais les scènes plus obscures, parce que obscur est mon état d'âme quand je dessine, souvent.

Le choix était fait par la direction du festival, qui a préféré, comme anticipé par Presquejamais, une version plus rayonnante.

Je crois que ce soit normal, compréhensible.
:)

30/9/06 7:06 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home